Bassin d'ornement : un lieu idéal pour la reproduction des moustiques

Moustiques et larves : quels traitements pour les eaux et bassins ?

Les moustiques sont attirés par les eaux stagnantes, les réservoirs et récupérateurs d’eau de pluie ou encore les bassins d’ornement. Il faut dire que ces espaces naturels ont toutes les caractéristiques requises pour favoriser leur reproduction. Zoom sur les traitements et astuces anti-moustique possibles pour éviter une prolifération des moustiques à proximité de ces points d’eau.

Eaux & bassins : des écosystèmes rêvés pour les moustiques

Vous avez beaucoup de moustiques dans votre habitat, et ceux-ci vous empoisonnent la vie ? La concentration de ces suceurs de sang est généralement due à une présence d’eaux stagnantes ou de points d’eau à proximité. Il faut bien comprendre que les moustiques ne sont pas attirés par l’homme : en premier lieu, ils sont attirés par une source d’eau.

En effet : c’est là que les moustiques se reproduisent. Une fois que les femelles auront pondu leurs œufs à la surface de l’eau, elles rechercheront de la nourriture à proximité. Autant dire que si votre maison est à proximité d’un plan d’eau ou que vous avez des bassins dans votre jardin, vous risquez fort de devenir des garde-mangers de premier intérêt pour les moustiques !

Alors comment faire ? Y’a t-il une autre solution que de détruire ou d’assécher ces plans d’eau ? Fort heureusement, la réponse est oui.

Bassin rempli de moustiques et de larves : le traitement efficace

Si votre bassin d’ornement est devenu un vivier de moustiques ou si vous remarquez des larves à la surface de l’eau, il est impératif de vous en occuper rapidement. La meilleure solution reste de traiter directement l’eau pour tuer les larves de moustique et ainsi stopper la prolifération de ces nuisibles.

Moustique posé sur une plante à proximité d'un plan d'eau

« Recette maison » ou produit spécifique ?

Pour ce faire, vous lirez souvent sur internet qu’il faut utiliser de l’eau de javel, du chlore ou encore du vinaigre blanc. Malheureusement, ces solutions « maison » sont souvent dangereuses – l’eau de javel comme le chlore sont très dangereux pour l’environnement ! – voire peu efficaces si vous constatez un grand nombre de larves. Aussi il s’avérera plus intéressant et nettement plus efficace d’opter pour des produits spécifiques, pensés et fabriqués pour un traitement spécifique anti-moustique des eaux.

Ce type de dispositif se présente généralement en granulés, en poudre ou en liquide, qui sera directement versé dans l’eau à traiter. En fonction du nombre de mètres cubes et du nombre de moustique, ce procédé sera à renouveler plusieurs fois. Concrètement, le produit va rendre la surface de l’eau légèrement épaisse et empêcher la ponte des femelles moustiques. D’autre part, ce traitement va tuer les larves présentes à la surface de l’eau et agira, à terme, comme un excellent répulsif.

Ce type de traitement va-t-il tuer tous les insectes ?

Autre point fort des traitements spécifiques : leur ciblage précis des moustiques. Ce ne sont pas des biocides qui vont tuer toute la faune et la flore de votre bassin ! Les libellules et autres éphémères, qui vivent à proximité des bassins, pourront continuer de s’y reproduire car leurs larves utilisent de l’oxygène dissous dans le bassin, à la différence des moustiques qui respirent sur la surface de l’eau. Idem donc pour vos poissons, têtards et autres grenouilles : ces animaux ne risquent rien.

Poissons dans un bassin : ces animaux ne risquent rien après un traitement anti-moustique

Attention toutefois : si vous utilisez une fontaine ou une pompe à oxygène, l’effet du produit sera partiellement annulé car les mouvements d’eau trop importants ne permettent pas la création d’un « film » net à la surface de l’eau, et empêche donc une efficacité totale du produit. Mais normalement, la présence d’un certain courant ou d’une bonne oxygénation de l’eau empêche naturellement les moustiques de pondre leurs œufs à la surface de l’eau…

Les eaux stagnantes doivent être traitées en priorité

Si vous avez des eaux stagnantes outre que des bassins, marais et autres plans d’eau d’ornement, ce sont sans doute ceux-ci que vous devez traiter en priorité. Voici quelques lieux incontournables où les moustiques aiment à se reproduire :

  • Les regards d’évacuation, dans lesquels il reste souvent un peu d’eau ;
  • Les récupérateurs d’eau non fermés ;
  • Les soucoupes de vos pots de fleurs et plantations diverses ;
  • Les éventuelles fissures de votre fosse septique ;
  • Les ornières dans lesquels se forment des flaques d’eau plus ou moins éphémères ;
  • … etc !

Comment traiter un bassin sans utiliser de produit ?

D’autres solutions existent pour traiter un bassin naturellement, mais ces techniques doivent surtout être utilisées sur le long terme. Vous pouvez ainsi :

  1. Améliorer l’oxygénation de votre bassin et ajouter un certain courant, qui empêchera les femelles de pondre à la surface de l’eau
  2. Ajouter des poissons qui se nourrissent des larves de moustiques, notamment le « tête de boule » ou méné à grosse tête, petit poisson gris-rouge qui a pour nom scientifique Pimephales promelas, et qu’on peut trouver dans certaines boutiques spécialisées. La gambusie est également une alternative qui viendra équilibrer l’écosystème de votre bassin et se nourrir des larves ainsi que des oeufs de moustiques.
  3. Favoriser la présence des autres prédateurs naturels du moustique, à savoir la chauve-souris (qui peut engloutir plusieurs milliers de moustiques chaque nuit !), l’hirondelle ou encore les grenouilles. Ajoutez des plantes aquatiques comme la glycérie pour attirer ces amphibiens dans votre bassin et ainsi réduire la population des moustiques !

Grenouille dans un plan d'eau : le prédateur naturel des moustiques

Bien sûr, ces gestes écologiques sont moins efficaces sur le court terme – n’espérez pas vous débarrassez d’une invasion de moustiques en quelques jours à l’aide de quelques poissons et grenouilles -, mais il s’agit d’autant d’actions recommandées pour un bassin sain, plein de vie et bien sûr… sans moustique.