Moustique posé sur une branche à proximité d'un plan d'eau

Quels sont les prédateurs naturels des moustiques ?

Cela n’est un secret pour personne : les moustiques sont des insectes pour le moins irritant, dont on se débarrasserait fort bien. Mais sur l’échelle alimentaire, il y a bien une autre espèce qui se nourrit des diptères suceurs de sang, non ? Dans cet article, nous revenons en détail sur les prédateurs naturels des moustiques. Autant de petites bêtes à attirer par chez vous pour réduire l’invasion des moustiques !

Les chauves-souris se nourrissent des moustiques

Voilà un sacré prédateur naturel des moustiques : les chauves-souris. Les chiroptères sont insectivores, ils se nourrissent donc quasi exclusivement des petits insectes qu’ils chassent à la nuit tombée. Et quelle efficacité : la chauve-souris avale en moyenne 1 tiers de son poids en insecte, soit près de 2500 moustiques chaque nuit !

Chauve-souris qui vole à la recherche de moustiques

Vous pouvez tenter d’attirer les chauves-souris à proximité de votre maison en installant un nichoir protégé (sous une toiture ou dans un grenier par exemple) et ainsi bénéficier de ces grands prédateurs de moustiques. Certaines associations réinvestissent d’ailleurs des anciennes mines ainsi que des bunkers pour aider les chauves-souris à s’installer et à survivre.

L’hirondelle : un prédateur XXL contre les moustiques

Si les chauves-souris vous ont impressionné, les hirondelles vont aussi vous scotcher : elles peuvent ingurgiter jusqu’à 7000 moustiques par jour pour se nourrir ainsi que pour assurer à leurs petits une source de nourriture.

L'hirondelle est l'un des plus grands prédateurs naturels des moustiques

Là aussi, la bonne idée consiste à attirer les hirondelles sur votre terrain pour ainsi réduire drastiquement le nombre des suceurs de sang qui pullulent à proximité de votre maison.

Araignées et libellules : des insectes tueurs de moustiques

Notons aussi que certains insectes se nourrissent des moustiques, notamment les araignées (qui prennent les moustiques dans leur toile) ou encore les libellules. La libellule chasse et attaque les moustiques en plein vol, mais elle mange aussi les larves des moustiques, ce qui freine leur reproduction.

Libellule posée sur une tige près d'un marécage

Bien sûr, pour attirer des libellules, vous aurez besoin d’une zone humide (marécage, bassin, petit plan d’eau…) mais attention : les eaux stagnantes sont également très prisées… des moustiques. Vous attirerez donc sans doute des libellules… ainsi que leur garde-manger !

Quel est le plus grand prédateur du moustique ?

Mais s’il fallait conserver un seul prédateur du moustique, quel serait-il ? La réponse est simple : c’est l’homme !

L’utilisation de pesticides, insecticides et autres biocides fait de l’homme le principal tueur de moustiques. Bien sûr, ce n’est pas un prédateur naturel et cette prédation peut s’accompagner de risques pour notre santé comme pour la nature, aussi nous serions bien inspirés d’aider les prédateurs naturels à s’installer à proximité de notre habitat.

Vous pouvez donc miser sur les chauves-souris, sur les hirondelles ou encore sur les lézards, les grenouilles et même les libellules. Notons enfin qu’il est plus facile et plus pratique de prévenir l’apparition des moustiques plutôt que de se protéger des moustiques. Limitez au maximum les eaux stagnantes, plantez des herbes aromatiques et autres plantes répulsives, et encouragez vos voisins à faire de même : voilà des solutions qui seront infiniment plus efficaces, sur le long terme, qu’utiliser des insecticides ou des pièges électriques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *