Durée de vie d’une mouche : quelle espérance de vie ?

Les mouches ont une durée de vie relativement limitée : la durée de vie moyenne d’un insecte n’est que de 8 à 12 semaines semaines, soit environ deux à trois mois. Cependant, ce chiffre varie beaucoup en fonction des types de mouches et de leur environnement / leurs conditions de vie.

De plus, aussi courte soit sa vie, la mouche présente des caractéristiques intéressantes. Dans cet article, découvrez ce que vous devez savoir sur la durée de vie de diverses espèces de mouches et sur l’âge moyen de leur maturation sexuelle.

Combien de temps vivent les mouches ?

La mouche la plus courante en Europe et en France est la mouche domestique (Musca domestica). Comme de nombreux insectes diptères, la mouche commune naît d’une transformation complète : elle passe, après 2 à 3 jours, du stade de l’oeuf (environ 1 mm de long !) au stade de la larve.

Ce stade larvaire dure environ 6 à 8 jours – ensuite, la larve devient pupe (ou nymphe), le dernier stade avec la naissance de la mouche telle qu’on la connait. Une fois 4 à 8 jours passé sous la forme d’une pupe, la mouche s’en extrait. Ses ailes sont développées : elle peut désormais voler pour vivre sa vie qui durera tout au plus 2 mois. Pour résumer donc :

  1. Œuf de mouche : 2 à 3 jours ;
  2. Stade larvaire : environ une semaine ;
  3. Pupe ou nymphe : 4 à 8 jours en moyenne ;
  4. Mouche commune : durée de vie de quelques semaines à deux mois, voire trois ;

La mouche se développe très aisément lorsque les températures sont au-delà de 20°, et en deçà de 42°. En France, dès le printemps, les mouches peuvent se reproduire très rapidement et proliférer. Une mouche femelle pond environ 1400 œufs durant sa vie, avec une moyenne de 100 œufs par ponte !

La mouche domestique : une espérance de vie d’environ 1 mois

C’est l’espèce que vous rencontrez dans votre maison. La mouche domestique a une durée de vie d’environ un mois seulement. Avec la prévalence des modes de vie en intérieur, cette espèce a une durée de vie limitée, car elle est soumise aux parasites et aux agents pathogènes mais aussi aux humains et aux pièges qu’on peut poser pour s’en débarrasser.

Malgré sa courte durée de vie, la mouche domestique est une espèce complexe, avec de nombreuses caractéristiques physiques et comportementales intéressantes. La mouche domestique participe notamment à un phénomène visuel appelé « bourdons sociaux » : un groupe de mouches peut former un « nuage bourdonnant » dans l’air.

En outre, notons que les mouches ont un rôle important à jouer au sein des écosystèmes : ce n’est pas qu’un petit diptère fait pour nous empoisonner l’existence ! Les asticots des mouches ont l’avantage de se nourrir d’excréments d’animaux et de déchets organiques – de ce fait, les mouches participent à conserver une terre saine. En outre, les mouches font partir de la grande chaîne alimentaire et sont prisées des batraciens (grenouilles) comme des oiseaux, qui se nourrissent le plus souvent d’insectes.

Quelles données sur la durée de vie des mouches 

Maintenant que vous avez une meilleure idée de la durée de vie des mouches, jetons un coup d’œil à 2 faits les plus intéressants concernant la durée de vie de ces créatures.

  • L’espèce de mouche la plus envahissante au monde : la mouche à viande est connue pour ses caractéristiques envahissantes, et c’est une espèce de mouche qui a une longue durée de vie. Les mouches à viande peuvent vivre jusqu’à 5 mois et sont présentes dans de nombreux pays. Aussi appelée mouche bleue, on la trouve très régulièrement en France, notamment au jardin.
  • Courte durée de vie des mouches mâles : la durée de vie des mouches mâles est encore plus courte, avec une durée de vie moyenne de seulement 2 semaines. Les chercheurs ont cependant découvert que la durée de vie des mouches mâles augmente avec l’âge, les mâles les plus âgés vivant jusqu’à 4 mois.

Dernier point clé : dans tous les cas, l’immense majorité des mouches ne peut survivre sous des températures automnales ou hivernales. En-dessous de 15 à 16°c, les mouches ne peuvent se développer correctement. La fraîcheur empêche aussi la ponte des femelles et le bon développement des œufs. Autrement dit, si votre maison est envahie par les mouches, sachez que l’automne notera la fin de vie d’une très grande partie des mouches que vous pouvez avoir à l’intérieur.

1 réflexion sur “Durée de vie d’une mouche : quelle espérance de vie ?”

  1. Une jeune mouche me tourne autour depuis une semaine. Elle ne me lâche pas d’une semelle ! Au début elle m’a énervée. Après avoir essayé de m’en débarrasser : taper dessus avec un torchon -qu’elle évitait avec une vivacité incroyable- ou l’écraser directement avec la main – ce qui devait bien l’amuser vu qu’elle me voyait venir et qu’elle était bcp plus leste que moi- j’ai fini par m’habituer à elle.
    Hier j’avais invité de la famille et elle ne s’est pas manifestée de la journée.
    Ce matin je ne la voyais toujours pas alors que je buvais mon café et à mon grand étonnement je me suis rendue compte qu’elle me manquait ! J’avais même peur qu’elle soit allée dans des coins où j’ai vaporisé quelque chose contre les moustiques cet été.
    Puis je l’ai revue, sur le fil blanc de ma bouilloire. J’ai avancé l’index dans sa direction mais elle n’a pas bougé ; vu que ce n’était pas son habitude j’ai pensé qu’elle était mal et je n’ai pas voulu la déranger alors je l’ai laissée tranquille.
    Après, j’ai ouvert mon PC et me suis informée sur la durée de vie des mouches vu que je n’en avais aucune idée. Et bien je suis très triste de voir que son espérance de vie n’est que de 2 mois, 3 maxi. Ce n’est pas une mouche bleue de la viande qui peut aller jusqu’à 6 mois mais une petite mouche domestique, toute menue. De plus je ne sais pas quel âge elle avait quand elle est arrivée chez moi, ni d’où elle venait…
    Pauvre petite chose ! elle ne verra même pas les changements de saison d’une année. Elle est arrivée chez moi la semaine dernière, début novembre 22 donc, et ne passera peut-être pas NOEL…
    Après avoir lu votre article je suis retournée vers mon fil de bouilloire et vu qu’elle n’y était plus accrochée. J’ai vite regardé si elle était tombée morte sur le plan de travail, c’est alors qu’elle m’est passée devant les yeux à toute vitesse, sortant de ma petite poubelle de table. J’étais trop heureuse de la voir à nouveau « vigousse » !!! Mon premier réflexe : ma vieille, tu ne pourras pas dire ça à tout le monde ! Puis je vous ai lus.
    J’avais entendu une fois que des prisonniers s’attachent à une araignée dans leur cellule mais je ne pensais jamais m’attacher à une petite mouche ! D’autant que j’ai fait partie des gens qui mettent des rubans collants au plafond quand ils en ont trop l’été ! Qu’elle horreur !
    Est-ce qu’on deviendrait hyper sensibles avec l’âge, voire même gaga ? Je viens d’avoir 78 ans. En y réfléchissant c’est vrai que je passe tous ses caprices à mon chat, devenu de ce fait hyper dominant d’après ma vétérinaire…. Je n’étais pas comme ça quand j’étais jeune, donc ça pourrait être un effet de l’âge.
    Puisque vous me permettez de laisser un commentaire vous en êtes pour vos frais, tant pis pour vous !
    Bien cordialement. M.R.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *