Moustiquaire sur un lit à baldaquin

Comment accrocher une moustiquaire en voyage ?

Vous êtes en voyage et vous devez rapidement installer votre moustiquaire pour éviter d’être le repas des moustiques durant la nuit ? Pas toujours facile à réaliser la première fois, cette opération est en effet indispensable pour pouvoir vous reposer en paix. Découvrez ci-dessous nos conseils pour accrocher convenablement votre moustiquaire.

Fixer une moustiquaire : faut-il absolument un crochet ?

Généralement, la fixation d’une moustiquaire se pratique à l’aide d’un crochet ou de tout autre élément qui permet de fixer convenablement votre filet. Cependant, selon l’environnement ou l’habitation dans laquelle vous vous trouvez, il n’y a pas toujours d’éléments pour faciliter l’accroche de votre protection anti moustiques.

Plusieurs astuces existent pour pallier ce problème, notamment :

  • Utiliser le fil d’ampoule pour fixer votre moustiquaire ;
  • Avoir, avec vous, des petits crochets adhésifs qui se fixent et s’ôtent facilement, sans trou ni marque au mur ou au plafond ;
  • Utiliser le bois du lit ainsi que d’éventuels éléments du mobilier (chaises, table…) pour tendre votre moustiquaire. Attention à ne pas laisser d’espace, sinon les moustiques risquent fort de trouver le chemin vers votre peau !

Bien sûr, lors d’un voyage, on n’utilisera pas les moustiquaires qui nécessite un perçage ou une accroche semi-permanente, sans quoi vous risquer d’abîmer le lit ou la chambre confiée par le propriétaire… D’où l’utilisation de crochet moustiquaire temporaire, comme indiqué ci-dessus.

Moustiquaire de voyage sans accroche : notre avis

Autre solution : opter pour une moustiquaire de voyage sans accroche. Plusieurs modèles existent et permettent une fixation de qualité, sans aucun trou, ni perçage, ni crochets. Il faudra cependant prendre garde à choisir une toile de qualité, avec un maillage suffisamment fin : les modèles « sans accroche » sont souvent proposés à un prix modique mais présentent parfois une protection insuffisante.

On appréciera les modèles avec velcro ou bande aimantée qui se fixent généralement aux fenêtres et qui s’avèrent efficaces. A l’aide d’une bande magnétique autocollante de quelques centimètres de large, la fixation se fait très rapidement et permet de passer une nuit tranquille. C’est un jeu d’enfant pour la fixer !

Si vous n’êtes pas dans le cadre d’un voyage et que vous souhaitez simplement éviter que les moustiques ne rentrent par la fenêtre, vous devrez opter pour un cadre moustiquaire à adapter à la fenêtre – diverses dimensions sont proposées, généralement de 60 à 150 cm de côté. Dans ce cas, des systèmes magnétiques existent également mais attention : si les moustiques sont déjà entrés dans la chambre, calfeutrer la fenêtre n’aura pas réellement d’effet sur la qualité de vos nuits… Gare aux piqûres !

Moustiques en voyage : comment les éviter ?

En fonction du pays que vous visitez, et notamment dans l’hémisphère Sud, il y a de grandes chances que vous vous trouviez en présences de moustiques plus voraces et plus dangereux que ceux dont vous avez l’habitude en France métropolitaine – les maladies transmises par les moustiques, comme la dengue ou le chikungunya, se font essentiellement dans des pays tropicaux ainsi qu’en Afrique. Le moustique tigre, sans doute l’une des espèces de moustique les plus dangereuses, est très présent en Asie du Sud-Est, une partie du monde qui est également très prisées des touristes et des globetrotters…

Les répulsifs courants, trouvables en grandes surfaces, ne seront pas forcément d’une grande aide si vous visitez des pays très sauvages ou très lointains. Il est donc conseillé de se préparer avant votre voyage pour avoir l’équipement ainsi que les produits nécessaires à un séjour tranquille :

  • Une moustiquaire que vous pourrez facilement installer partout, que vous séjourniez à l’hôtel, au camping ou encore chez l’habitant ;
  • Des répulsifs simples mais efficaces, comme la citronnelle en spray, ou encore certaines bougies anti-moustiques ;
  • Vous pouvez aussi prévoir des expédients à d’éventuelles piqûres : roll-on, pommade apaisante, crème ou soin calmant… vous seront peut-être d’un précieux secours. Même si on espère, et vous aussi bien sûr, que vous ne vous ferez pas piquer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *